12 mai 2019

Télétravail : une solution gagnant-gagnant ?

Qu’on y adhère ou non, le télétravail est une tendance en plein essor ces dernières années : en 2018, 38% des salariés français déclaraient avoir la possibilité de travailler depuis chez eux. Les avantages de cette formule sont nombreux : plus de flexibilité, plus d’équilibre vie pro/vie perso, moins de temps passé dans les transports… Mais qu’en est-il pour les entreprises ? Pour certaines d’entre elles, la crainte d’une baisse de productivité peut en effet être un frein à la mise en place une politique de télétravail.

Pourtant, de nombreuses études démontrent que le télétravail ne nuit pas à la productivité des salariés - bien au contraire ! Une étude menée par Nicholas Bloom, professeur à Stanford en 2015 a ainsi démontré que les employés qui travaillent depuis chez eux ont un taux de productivité hebdomadaire qui surpasse ceux de leurs collègues, et de loin : leur productivité a augmenté de 13,5% - soit près d’un jour de travail supplémentaire !

Mais malgré ce chiffre rassurant, le télétravail est loin d’être une mesure miracle. Introduit de la mauvaise manière, il peut faire émerger de profonds problèmes dans l’organisation. Quelles sont donc les bases d’une politique de télétravail réussie et quels sont les pièges à éviter ? Mathilde Le Coz (Directrice des Talents et de la Transformation RH chez Mazars), Valérie Goutard (Société Générale), Marjolaine Grondin (CEO de Jam) et Laura Lesueur (Learning Director chez 360Learning) nous ont donné leurs conseils lors de notre conférence Empowering the New Gen.

✨Quand bien-être individuel rime avec productivité des organisations

Du côté des collaborateurs, le fait de pouvoir travailler à distance  donne plus de flexibilité, ce qui peut leur permettre un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

Mais changer de lieu peut aussi permettre une plus grande productivité. Inciter les collaborateurs à penser à leurs besoins en termes d’environnement de travail au quotidien, c’est justement ce que prône Mathilde Le Coz. Pour elle, le télétravail ne se limite pas au travail à domicile mais s’inscrit dans une démarche plus globale de flexibilité. Bureau, domicile ou même espace de coworking : les salariés choisissent leur espace de travail librement en fonction des tâches qu’ils ont à accomplir. Cette alternance des temps collectifs et individuels permet une plus grande productivité dans l’entreprise. Et la flexibilité se retrouve aussi dans la gestion des bureaux : les organisations n’ont pas besoin d’avoir un poste de travail pour chaque salarié, ce qui leur permet d’économiser de l’espace.

Laura Lesueur fait par ailleurs un constat intéressant : les collaborateurs qui travaillent à distance sont d’autant plus performants qu’ils se sentent redevables de la confiance qui leur a été accordée. En conséquent, ils sont parfois encore plus productifs que d’habitude !

Selon Valérie Goutard, chez la Société Générale, les résultats suite à la mise en place du télétravail sont plus mesurés. Les managers n’ont vu ni hausse, ni baisse de la productivité au sein de leurs équipes. Conclusion : même dans le scénario le moins optimiste, on a donc des salariés tout aussi productifs mais plus heureux.

En privilégiant la flexibilité et le bien-être individuel le télétravail permet d’augmenter la productivité globale de l’entreprise.   

🖼️ Un challenge : poser le cadre  

LE challenge du télétravail pour l’entreprise, c’est cependant d’arriver à maintenir concrètement cet équilibre entre les temps individuels et collectifs. Un collaborateur qui travaille depuis chez lui 5 jours / semaine peut ainsi se sentir isolé, en décalage avec la vie collective de l’organisation. Dans l’étude menée par Nicholas Bloom, la moitié des collaborateurs qui travaillaient depuis chez eux ont ainsi souhaité après 2 ans réduire leur temps de télétravail à quelques jours par semaine.

Il semble donc qu’un cadre soit nécessaire pour limiter l’isolement du télétravail. Chez Jam, Marjolaine Grondin, CEO, raconte les écueils d’une politique de télétravail instaurée sans structure : “On n’est pas  pas un collectif de freelances, on est une entreprise avec une culture, qui opère sur un cadre commun”. Aujourd’hui, tous les collaborateurs de Jam font une semaine de télétravail tous les deux mois, en même temps. En dehors de cette période, le télétravail n’est pas la norme.

Chez Mazars et la Société Générale, le télétravail est lui limité à 2 jours / semaine. En posant un cadre, les entreprises s’assurent de profiter des avantages du télétravail tout en valorisant ce qui fait leur force : le lien social et la force du collectif.

Il est également important de penser au télétravail dans les moments clés de la vie d’un collaborateur - par exemple lors de la prise de poste. Pour s’assurer que les collaborateurs soient bien onboardés, la Société Générale propose ainsi le télétravail après 6 mois en poste. Cette mesure est cependant remise en question par la nouvelle génération, qui souhaiterait y avoir accès dès leur entrée dans l’entreprise.   

👩‍💼  Et un maître-mot : la confiance !

Pour la nouvelle génération, la notion de confiance est clé ! Elle est en effet citée comme une attente chez 60% des jeunes. Avoir la possibilité de télétravailler est pour eux un signe que leur manager leur accorde leur confiance.

Chez 360Learning, le télétravail est basé sur l’idée de la responsabilisation des salariés : ils n’ont pas de structure particulière en place pour le télétravail, mais comptent sur le poids du collectif pour que les collaborateurs s’auto-régulent. Quelqu’un qui ne travaillerait jamais au bureau serait ainsi rapidement pénalisé par le groupe. De là, soit l’individu s’adapte, soit il s’avère qu’il n’est pas un bon fit avec la culture de l’entreprise.

Chez Jam aussi, la confiance est accordée a priori : si un collaborateur arrive la semaine de leur télétravail collectif, il fera ainsi sa prise de poste à distance.  Les collaborateurs sont embauchés en totale confiance et c’est seulement si celle-ci est trahie qu’elle devra être regagnée.

Enfin, bien que la nouvelle génération soit demandeuse de flexibilité, elle accorde beaucoup d’importance aux rencontres physiques. D’eux-mêmes, les jeunes reconnaissent en effet avoir besoin de contact humain et apprécient donc de travailler en présentiel avec leur équipe.

🎬Prêts à passer à l’acte ?

Vous souhaitez mettre en place une politique de télétravail dans votre organisation ? Voici quelques conseils pratiques, tirés des exemples d’entreprises cités dans cet article :

  • Penser besoins : en fonction de leurs poste et personnalité, vos collaborateurs ont des besoins différents. Le télétravail permet de répondre à certains d’entre eux (équilibre vie pro/vie perso, flexibilité) mais il ne s’agit pas d’une formule magique. Prendre le temps de définir ces différents besoins vous permettra de trouver la formule qui marche pour vous.
  • Décider de règles communes (ou non) : mettre en place des règles qui limitent le télétravail peut être pertinent selon votre organisation : par exemple, pas de télétravail le lundi (jour de votre réunion hebdomadaire) ou pas plus de 2 jours / semaine. Vous pouvez aussi compter sur l’auto-régulation collective - et donc ne pas établir de règle formelle. Votre organisation, vos choix. Le plus important, c’est de communiquer sur votre politique pour qu’elle soit comprise par tous.
  • Valoriser le lien social : dans les équipes qui pratiquent le télétravail, il est en général plus difficile d’avoir des temps communs. Exit les discussions autour de la machine à café ou en fin de réunion. Ces moments informels sont cependant essentiels et doivent être au coeur de vos préoccupations. Activités de team building, canal de conversation informelle… le lien social doit être protégé, voire fabriqué, afin de conserver un esprit d’équipe sur la durée.
  • Faire confiance : clé pour la nouvelle génération, c’est aussi la base du télétravail. En présentiel comme à distance, il peut être dangereux de micro-manager ses équipes. En leur laissant de la liberté, à l’inverse, vous les responsabilisez. Ils sauront en retour vous prouver que vous aviez raison !

“Le télétravail est une vague qui ne s’arrêtera pas” selon Valérie Goutard, Responsable des équipes Recrutement, Campus Management, Innovation RH à la Société Générale. Il s’agit d’une tendance qui est là pour durer, le signe d’une entreprise qui devient plus flexible.

Plus qu’un changement dans les process, c’est la culture de l’entreprise qui doit évoluer pour s’adapter au futur du travail - dont le télétravail fait partie. Ce changement profond et global dans l’organisation doit être accompagné au quotidien, pensé à différents niveaux et, bien sûr, adapté à votre organisation.

Vous souhaitez aller plus loin ? Téléchargez notre livre blanc, Empowering the New Gen, qui contient des solutions et idées concrètes à mettre en place pour libérer le potentiel de la jeune génération dans votre organisation !

Publié par
Sara Chatterjee
Partager

Articles suivants

4 conseils pour valoriser votre marque employeur sur les réseaux sociaux

ll devient inévitable de développer une stratégie RH sur les réseaux sociaux. Mais comment raconter son histoire ? Quels réseaux utiliser ? Quel budget attribuer à ce projet ? Les employés ont-ils un rôle à jouer ? Vous étiez nombreux à assister à notre webinar avec My RH Community. Retrouvez nos 4 tips dans cet article.

Sara Chatterjee
11 mai 2019
Lire
Comment donner les moyens d’agir à la nouvelle génération ?

Une fois qu’on a établi un mode de management adapté, et veillé à la transparence de son organisation, l'étape suivante est d'imaginer les initiatives concrètes qui vont révéler tous les talents de cette nouvelle génération, pleine d’ambition et de potentiel !

Sara Chatterjee
4 mai 2019
Lire
[Etude] Confiance, transparence, lisibilité : ce que la nouvelle génération attend de l’entreprise

Trois points fondamentaux ressortent de notre étude "Empowering the New Gen" : le management, la communication et l’organisation.

Sara Chatterjee
29 mai 2019
Lire

Vous souhaitez recevoir nos conseils par email ?

Abonnez-vous pour recevoir notre newsletter tous les mois

Téléchargez notre livre blanc Empowering the New Gen !

Toutes les clés pour faire de l'entreprise un lieu d'impact et d'épanouissement pour la nouvelle génération

Télécharger le livre blanc