3 septembre 2019

5 idées pour mettre en lumière vos métiers inconnus des étudiants et jeunes diplômés  

Le marché du travail vit une situation inédite : alors que le rythme des embauches s’intensifie, la pénurie des talents atteint un niveau mondial record depuis 12 ans. En France plus spécifiquement, une étude souligne que 61% des entreprises souffrent de difficultés à recruter.

Cette problématique, initialement réservée aux profils dits pénuriques, est aujourd’hui élargie aux secteurs de l’industrie et des services. 

Le rapport de force entre l’entreprise et les candidats en est inversé : aujourd’hui, près de 9 jeunes diplômés sur 10 trouvent un emploi moins d’un an après leur diplôme. Conséquences ? Les employeurs réinventent progressivement leur méthode de recrutement au profit d’une vraie stratégie de communication, voire de séduction, avec deux défis majeurs : faire connaître leurs métiers, notamment les moins connus, et, dans certains cas, lever les représentations négatives liées à ces derniers. 

Une opération de séduction nécessaire auprès des Gen Z et des Millennials qui composeront près de 75% de la population active mondiale en 2020. Comment convaincre cette nouvelle catégorie de travailleurs ultra connectée, en quête de transparence et portée par le sens ? Top 5 des idées pour mettre en lumière vos métiers.

Idée #1 -  Inspirer en créant des vocations 🌟

« Réussir sa vie a changé de définition ». En effet, pour 70% des jeunes, le sens donné au métier est un critère clé pour rejoindre une entreprise. Comment en donner ? En présentant vos métiers ! En revanche, oubliez la présentation en mode « fiche technique » qui se réduit à un ensemble de tâches et un salaire. Mettez en avant une vision d’entreprise forte et incarnée par vos leaders. Leur rôle est de présenter une mission claire qui ne peut s’accomplir sans vos métiers stratégiques : on parlera d’ailleurs plus volontiers de « savoir-faire » suggérant davantage le talent personnel. Sur les réseaux sociaux, Danone, incarné par Emmanuel Faber, manie très bien le storytelling autour de la job mission : les collaborateurs sont souvent présentés comme acteurs de la préservation de la planète. 

Idée #2 -  Humaniser les métiers, votre call-to-action recrutement  🎬

Quand 95% des candidats se renseignent sur Internet à propos de leur futur employeur, il est essentiel de leur montrer le coeur de l’entreprise, à savoir les équipes. Pour cela, éloignez-vous d’une communication institutionnelle et optez pour des témoignages vidéo de collaborateurs. Plus en phase avec les codes culturels de la nouvelle génération c’est le vecteur qui fonctionne le mieux sur les réseaux sociaux : sur Facebook ce sont 70% des contenus consommés par les utilisateurs avec un taux de conversion à 46 %. Profitez de ce support, émotionnel par essence, pour faire sauter les représentations négatives sur certains métiers : osez jouer avec les clichés, utilisez un ton décalé, créez des success stories ou encore des battle métiers… Bonne pratique chez BAT ou Arval qui présentent des personnalités avant le poste lui-même. 

Idée #3 - Créer une vitrine d’entreprise avec des focus métier 🏬

Pour faire connaître des métiers peu connus ou peu attractifs, notamment auprès des 75 % des candidats qui sont passifs, il faut créer une stratégie d’attractivité (inbound) et de rétention pour capter des lead candidates :  

  • Boostez votre visibilité sur Internet (SEO) grâce à la mise à disposition de contenus de qualité : articles de fond sur les enjeux de votre secteur, fiches pratiques, aide aux entretiens... en respectant les mots-clés en phase avec la culture Millennials
  • Simplifiez le parcours candidat en imaginant des microsites par métier, idéal pour mettre en lumière certains métiers comme Axa : chaque famille de métiers est présentée avec, pour chacune, les divers postes ouverts. Là encore, c’est le moment idéal pour sortir du lot en appliquant une ligne éditoriale différenciante (tonalité, vocabulaire…)

Vous n’avez pas le temps ? Lidl ou IBM passent par des sites ciblés jeunes talents qui proposent des vitrines entreprises clé en main : présentation métier et équipes en multi formats (vidéo, photos, textes..).

Idées #4 - Favoriser la transparence et créer du lien 🤝

D’après une étude du Boston Consulting Group consacrée à la génération Y, leur meilleur levier d’engagement est la sincérité. Les jeunes talents apprécient les échanges concrets avec des opérationnels métiers : à vous de créer les pont vers vos métiers. Comment ? 

  • Des rencontres virtuelles entre candidats et opérationnels comme Stanwell en synchrone avec JobTeaser ou, en asynchrone sur la page Facebook de Deloitte.
  • Des rencontres physiques : organisez un tour de France des universités, écoles pertinentes ou salons métiers/secteurs avec des opérationnels qui parleront de leur quotidien. Pensez aux rencontres plus informelles : Seekube « événementialise » des soirées de job dating  autour de métiers (au cinéma, café, musée…). Autre exemple : EDF, qui avec JobTeaser a organisé un Q&A avec les jeunes au salon Vivatech.

Et l’immersion, vous y avez pensé ? Vivre le quotidien d’un métier, c’est mieux que des mots ! Le Pôle Emploi encadre cette démarche depuis 2014 et des start-up se lancent sur ce créneau.  

Idée #5 - Impulser une dynamique social grâce à des campagnes métiers 📱

79 % des demandeurs d’emploi sont susceptibles d’utiliser les réseaux sociaux pour leur recherche d’emploi. Les réseaux sociaux sont les relais de communication privilégiés de votre marque employeur. Comment les exploiter efficacement ? 

  • Imaginez des pages entreprises - Facebook, Linkedin, Instagram…- attractives en phase avec les attentes des jeunes talents (ligne éditoriale, médias....). Certaines entreprises ont fait le choix de créer des pages Twitter ou Facebook dédiées aux jeunes : L’Oréal Talent, Michelin recrute… 
  • Lancez des campagnes métiers avec une mécanique d’employee advocacy : sur Linkedin, McKinsey a créé #McKCareers #MeetMcKOps. 
  • Initiez un challenge autour d’une communauté de métiers : vous fédérez et capter un vivier de talent autour d’un projet innovant.  
  • Sur Youtube, Mazars a testé la websérie humoristique, « Nobody’s perfect »,  qui dédramatise l’univers de l’audit souvent taxé d’austère et d’ultra formaté. 

Sur certains métiers ou profils candidats, pourquoi ne pas innover avec des campagnes inédites : Amazon s’est lancé sur Tinder pour trouver des ingénieurs. Goldman Sachs s’appuie sur Spotify pour identifier de jeunes talents ou encore Snapchat.

Pour garantir l’efficacité de ces 5 bonnes pratiques, une phase amont de cadrage est incontournable. Concrètement, elle se ventile en deux actions indissociables : d’abord, identifier et comprendre les métiers que vous souhaitez mettre en avant prioritairement. Pour cela, appuyez-vous sur les opérationnels via une enquête interne et/ou des interviews. 

Puis, la seconde étape est d’ériger vos candidate persona : apanage du marketing, il s’agit de définir les typologies de candidats souhaités, leurs attentes, leurs codes culturels, leurs habitudes, les compétences…. Là encore, optez pour le mode collaboratif : faites appel aux managers et opérationnels métier pour créer des portraits types. L’enjeu est d’être le plus précis possible afin d’adresser les bons messages grâce à une ligne éditoriale adéquate. 

Une fois définies et adoptées, ces pratiques feront le succès de toutes vos actions de communication auprès de la nouvelle génération ! 

Publié par
Laure Girardot
Partager

Articles suivants

Événements de recrutement : à vos matchs, prêts, partez !

Aujourd’hui, il est également possible de donner aux candidats un accès aux technologies de matching. Nombreux sont les avantages, notamment sur vos événements de recrutement.

Camille Moreau
16/09/2019
Lire
L’état des lieux : l’indispensable première étape pour créer sa marque employeur

Dans cet article, JobTeaser et Easyrecrue s’associent pour vous livrer les 5 étapes clés d’un diagnostic efficace de votre marque employeur ! 

Sara Chatterjee
20 août 2019
Lire
4 actions concrètes pour faire vivre votre culture d'entreprise

La culture se vit en interne et se communique en externe. Plus qu’une stratégie de com RH, elle est en effet ce qui rassemble les collaborateurs et forme une organisation. Les clés ? Une vision et une histoire communes, des codes et des valeurs partagés. 

Sara Chatterjee
9 juillet 2019
Lire

Vous souhaitez recevoir nos conseils par email ?

Abonnez-vous pour recevoir notre newsletter tous les mois

Téléchargez notre livre blanc Empowering the New Gen !

Toutes les clés pour faire de l'entreprise un lieu d'impact et d'épanouissement pour la nouvelle génération

Télécharger le livre blanc