16 mai 2019

[Interview] Marjolaine Grondin : On n'est pas un collectif de freelances, on est une entreprise avec une culture !"

Marjolaine Grondin est CEO et Co-Fondatrice de Jam, le chatbot messenger qui est aujourd'hui le premier média conversationnel français à destination des jeunes. Jam est l’une des «pépites» de Facebook, et Marjolaine fait partie du classement Forbes 30 Under 30 ainsi que du Top Innovators Under 35 du MIT. Avec la génération Z qui arrive sur le marché du travail à grands pas, Marjolaine Grondin a aussi su adapter son modèle d’organisation. Elle nous partage l’évolution de Jam depuis ses débuts.

🖊️ Au début de votre aventure Jam, quelle organisation avez-vous mise en place avec vos salariés ?

Au début, il n’y avait pas de salariés ! On était deux, et trois amis nous aidaient sur le projet. L’organisation c’était «chacun fait son boulot». J’étais avec des développeurs donc je les laissais s’organiser. La première forme d’organisation que nous avons eu c’était un modèle très flexible : il n’y avait pas d’horaire, on avait un bureau mais le remote était totalement libre, on pouvait travailler de chez soi ou à l’étranger.

Finalement, je suis revenue sur cette forme d’organisation en me disant qu’il serait bon pour tout le monde d’avoir un cadre commun. Parce que quand chacun arrive à l’heure qu’il souhaite, c’est toute l’entreprise qui manque de rythme.

🖊️ Qu’avez-vous appris de cette expérience ?

On est là pour créer une équipe, avec de la flexibilité accordée en plus du cadre de travail. Aujourd’hui, j’ai appris que c’était impossible de construire une équipe sans cadre. Chez Jam, on n’est pas un collectif de freelances, on est une équipe avec une culture.

Chacun a ses impératifs dans la vie, mais la journée commence entre 9h et 9h30 et tout le monde doit respecter ce cadre, sinon il y a un déséquilibre. Une fois, un employé m’a dit que les retards de certains sont difficiles à comprendre parce que lui aussi aimerait passer un peu plus de temps dans son lit le matin mais qu’il fait l’effort pour respecter ses collègues, son équipe et l’entreprise. Le cadre est important pour l’équilibre de l’entreprise, éviter les frustrations en interne et faire en sorte que tout le monde soit aligné.

Au début, je pensais devoir gérer des «mini-CEO». Je n’ai pas voulu travailler dans une entreprise classique et c’est pour ça que j’ai créé mon entreprise. Et je me suis toujours dit que je n’imposerais jamais à mes employés ce que je ne m’impose pas à moi-même. Je n’ai pas d’horaire, je travaille de n’importe où et je n’ai pas de jour défini par semaine. Alors je me disais que mes salariés aussi pouvaient travailler de cette manière et par exemple, partir en week-end le vendredi à midi mais travailler le dimanche après-midi pour compenser. Mais non, ça ne fonctionne pas de cette manière. J’ai fini par me dire que si les personnes voulaient ce rythme là, elles seraient CEO ou freelance. Mais quand on est salarié, avoir un cadre est indispensable pour rester motivé et aligné avec les autres collaborateurs.

🖊️ Au-delà des clichés, qu’est-ce qui caractérise les jeunes générations, selon vous ?

On entend toujours qu’ils veulent de la flexibilité, moins de rapport hiérarchique, etc. Pour moi, ce qui est important c’est de comprendre pourquoi. Aujourd’hui, on ne veut plus penser à son travail, on veut penser à sa contribution, à sa mission. Quand on a une mission, on a besoin que ce soit ancré dans sa vie, intégré dans son quotidien, comprendre le fruit de son travail.

On n’est plus dans la construction d’une carrière linéaire mais plutôt dans l’apprentissage, dans la passion du moment. Et ce n’est pas grave de passer à autre chose plus tard.

" Tous les clichés qu’on entend sur la nouvelle génération découlent d’une chose : aujourd’hui, les jeunes ne veulent pas un travail ou une carrière, ils veulent une contribution unitaire à la société."

🖊️ Qu’avez-vous mis en place pour répondre à leurs besoins ?

On communique très régulièrement sur leur mission et on donne beaucoup de responsabilités à chacun. Parfois, on les fait «sauter dans le vide» mais on sait que c’est de cette façon qu’ils vont progresser, qu’ils seront contents de leur mission. J’ai envie qu’ils soient fiers de raconter à leurs amis ou familles ce qu’ils font chez Jam.

Le but ce n’est pas qu’ils soient chez Jam toute la vie. Mais durant le temps qu’ils passent dans l’entreprise, c’est important qu’ils se créent une expérience unique ou un impact qu’ils pourront réutiliser plus tard dans leur vie, au-delà de leur carrière. Je sais qu’ils vont vivre des choses très différentes dans leur vie professionnelle, peut-être qu’ils monteront leur entreprise, qu’ils deviendront freelances ou employés dans une grande société du CAC40. Donc il faut les voir plutôt comme des clients et se demander : «Que sont-ils venus chercher ici ?». Ils me donnent leur temps, leur énergie, leur jeunesse et moi je les rémunère à juste valeur mais le salaire n’est pas suffisant. Je cherche donc à savoir comment faire pour qu’ils soient épanouis, puisque c’est comme ça qu’ils seront excellents.

🖊️ Quels sont les challenges que vous avez rencontré dans cette nouvelle organisation ?

Il y en a plusieurs mais le plus difficile c’est de trouver l’équilibre juste entre les faire progresser, les responsabiliser et, en même temps, les accompagner. Je me suis rendu compte qu’ils sont contents d’être managés, d’avoir des leaders dans les différents pôles qui les inspirent, savoir dans quelle direction l’entreprise va. Le fait d’avoir un cadre les rassure beaucoup.

Le plus difficile, c’est de construire le bon cadre. Et ça implique d’expliquer, justifier et bien amener les directives qu’on donne, et pas simplement dire «fais ce que je te dis, c’est comme ça». Il faut que les relations en entreprises soient beaucoup plus humaines. C’est difficile parce qu’ils sont tous différents, certains aiment être challengés, d’autres ont besoin de plus d’attention ou d’être accompagnés plus longtemps avant de s’épanouir.

🖊️Pour être une entreprise innovante, faut-il revoir son organisation et son modèle de management ?

Oui ! Je ne vois pas comment on peut sortir du «neuf» en gardant du «vieux». Pour moi, une entreprise aujourd’hui doit être résiliente, flexible, ouverte sur l’extérieur, se remettre en question souvent, attirer des talents… Et donc si on a un management old school, je ne comprends pas comment on peut se montrer innovant.

🖊️Complétez la phrase : «Quand la gen Z prend le pouvoir dans l’entreprise ...»

… elle crée un cadre plus humain, plus vulnérable, plus ouvert et moins «bullshit». Et peut-être moins craintif, car la nouvelle génération n'a pas cette culture de l’interdit, du «il ne faut pas dire ça, il ne faut pas faire ceci, il ne faut pas prendre de risque, etc». La génération Z casse les codes.

Pour découvrir des pistes d’action concrètes et des exemples d’initiatives mises en oeuvre en entreprise, téléchargez notre livre blanc Empowering the New Generation.

Publié par
Sara Chatterjee
Partager

Articles suivants

4 conseils pour valoriser votre marque employeur sur les réseaux sociaux

ll devient inévitable de développer une stratégie RH sur les réseaux sociaux. Mais comment raconter son histoire ? Quels réseaux utiliser ? Quel budget attribuer à ce projet ? Les employés ont-ils un rôle à jouer ? Vous étiez nombreux à assister à notre webinar avec My RH Community. Retrouvez nos 4 tips dans cet article.

Sara Chatterjee
11 mai 2019
Lire
Comment donner les moyens d’agir à la nouvelle génération ?

Une fois qu’on a établi un mode de management adapté, et veillé à la transparence de son organisation, l'étape suivante est d'imaginer les initiatives concrètes qui vont révéler tous les talents de cette nouvelle génération, pleine d’ambition et de potentiel !

Sara Chatterjee
4 mai 2019
Lire
Télétravail : une solution gagnant-gagnant ?

La flexibilité du cadre de travail est de plus en plus réclamée par les collaborateurs, notamment les nouvelles générations. Comment mettre en place le télétravail de façon efficace et pérenne ?

Sara Chatterjee
12 mai 2019
Lire

Vous souhaitez recevoir nos conseils par email ?

Abonnez-vous pour recevoir notre newsletter tous les mois

Téléchargez notre livre blanc Empowering the New Gen !

Toutes les clés pour faire de l'entreprise un lieu d'impact et d'épanouissement pour la nouvelle génération

Télécharger le livre blanc