30 février 2019

Comment développer les soft skills de vos collaborateurs ?

Jusque dans les années 80, le terme “compétence” désignait la qualification ou plus généralement le savoir-faire. Mais depuis, la société s’est considérablement transformée. La mondialisation, le développement des technologies algorithmiques et l’économie collaborative (pour ne citer que ces changements) ont bouleversé nos cadres de référence.

Dans ce nouveau contexte, les qualifications telles qu’on les concevait avant ne sont plus tout à fait applicables en entreprise. Le savoir-faire (les hard skills) ne suffit plus pour être performant et atteindre les résultats attendus. Et c’est là que le savoir-être entre en jeu !

Soft skills, compétences douces, savoir-être : ça veut dire quoi ?

Le sujet des soft skills a été creusé par les grands noms de la tech des années 90 comme Microsoft, IBM ou encore Cisco. Ces entreprises ont mené des études pour s’intéresser aux bénéfices de certaines soft skills en interne. Convaincues, elles ont elles-mêmes développé des workshops autour des soft skills pour leurs employés et des programmes spécifiques pour les stagiaires. Plus tard, le World Economic Forum et l'OCDE se sont emparés de cette notion dans les années 2000.

Les soft skills sont des compétences non-techniques liés aux interactions. Celles-ci peuvent être cognitives, comportementales, citoyennes… Les plus fréquemment citées sont les 4C, les fameuses “ compétences du 21ème siècle” : la créativité, la coopération, l’esprit critique et la communication.  

Comment identifier les soft skills ?

Mais il ne suffit pas de connaître cette liste sur le bout des doigts, l’enjeu consiste à savoir les identifier lorsqu’un candidat se présente. Pour déceler des compétences humaines, il faut procéder différemment.

🔎 Identifier les soft skills dès l’entretien d’embauche

La relation humaine est très efficace pour valoriser les soft skills d’un individu. Lors d’un entretien d’embauche, vous pourrez évaluer les réactions et le langage corporel de votre candidat. Ainsi, vous vous apercevrez très rapidement si une personne “comprend vite, “réfléchit bien” ou “sait écouter”.

Mais attention tout de même, car l’entretien peut être un exercice biaisé. Il est facile pour un candidat de faire une bonne impression ou de se montrer exceptionnellement souriant. Il faut aussi reconnaître que la plupart des recruteurs ne sont pas formés pour identifier ce type de compétences. Vous avez peut-être déjà entendu ou dit “ce candidat est pas mal”, “il a l’air sympa”, “il me semble motivé” sans être capable de détailler votre ressenti.

📝 Proposer des tests psychométriques pour mieux cerner la personnalité

Vous pouvez proposer à votre candidat (ou à vos employés) des tests d’aptitude cognitive ou des tests de personnalité. Ces types de tests permettent d’identifier des tendances de comportements. Cela peut être intéressant pour capter des signaux faibles relatifs à certaines compétences comme la curiosité, l’imagination, l’ouverture d’esprit ou encore l’empathie. Cependant, il faut savoir que ceux-ci sont encore peu développés en France.

📚 Terminer par une étude de cas qui permet la mise en situation

L’étude de cas en phase finale du processus de recrutement reste le moyen le plus fiable pour identifier les capacités cognitives d’un individu en situation de travail.

Mais les études de cas nécessitent de développer des cas pratiques généraux au niveau de l’entreprise. Peu de professionnels ont cette capacité et/ou sont en mesure d’analyser les facteurs cognitifs de ce type de test.

Le conseil en plus : n’hésitez pas à proposer un meeting pour débriefer sur l’étude avec votre candidat. Ce type de rencontre pourra valider (ou non) les soft skills de votre interlocuteur. C’est aussi une bonne occasion de le challenger en se basant sur des situations concrètes.

Ces étapes sont indispensables car il est impossible de déduire de manière fiable les soft skills d’une personne en se basant sur son CV ou sa lettre de motivation. Il est très simple de se vanter d’être créatif ou curieux sur un papier ! Mais le démontrer dans une situation réelle est une autre histoire.

Comment développer les soft skills de vos collaborateurs ?

Une fois dans l’entreprise, il est tout aussi important de préserver et développer les soft skills de vos employés. Le développement de nouvelles compétences permet de créer une atmosphère favorable en interne, inciter les personnes à apprendre et interagir entre eux. Mais pour y arriver, le rôle de l’entreprise est de favoriser ce développement à travers plusieurs méthodes d’apprentissage et de formation.

💻 Développer des compétences grâce à des outils et des équipements spécifiques

Les outils de travail ont une place importante dans le développement des soft skills de vos collaborateurs. En leur proposant de choisir leur ordinateur par exemple, vos employés vont pouvoir opter pour une machine qui leur est familière. Nous sommes tellement plus agiles sur un ordinateur que nous connaissons ! Les logiciels comme Slack, Trello ou Zenkit sont des outils très intuitifs qui favorisent également les interactions et le travail collaboratif.

En créant des espaces de travail flexibles, vous allez donner la possibilité à vos employés de choisir le mode de travail qui leur correspond. Chaque personne peut s’adapter selon sa sensibilité (sensibilité aux nuisances visuelles ou sonores par exemple). Le fait de prendre en compte les préférences individuelles, c’est aussi favoriser la productivité et la créativité de chacun.

🤝 Opter pour un “management humain”

Le management joue un rôle crucial dans le développement de votre équipe. Le dialogue, l’équilibre et l’écoute sont des éléments importants pour chaque individu. Quelques exemples que vous pouvez appliquer au quotidien :

  • Ne garder que les réunions productives : réduire le nombre de réunions pour ne garder que les meetings créatifs ou d’alignement stratégique. Tout le reste (passage d’informations par exemple) peut être fait en asynchrone.
  • Prendre des décisions en équipe : mettre en place un processus collaboratif avec un débat structuré entre les parties prenantes, et désigner un leader en charge de traiter, synthétiser et décider.
  • Identifier et résoudre les problèmes tous ensemble : faire en sorte que les collaborateurs identifient eux-mêmes les problèmes, et proposent des solutions adaptées.
  • Faire preuve de reconnaissance : valoriser à chaque fois les bonnes actions de manière individuelle, lors d’une réunion ou par un email par exemple.
  • Donner des feedbacks positifs : débriefer systématique les erreurs comme les réussites en les formalisant, et proposer des solutions / axes d’amélioration si nécessaire.
  • Être ouvert aux feedbacks de vos collaborateurs : en tant que manager, demandez régulièrement à votre équipe de donner leur avis et apportez-leur des réponses concrètes si besoin.

🎓 Favoriser les formations

Mettre en place des formations reste encore le meilleur moyen de développer des compétences. Vous pouvez proposer à vos collaborateurs des formations spécifiques comme “comment développer ma créativité” par exemple. L’idée est de leur donner des méthodologies simples et ludiques qu’ils peuvent appliquer au quotidien.

Vous pouvez aussi adapter les formations plus techniques pour y inclure des outils et des notions de management favorisant l’agilité en équipe.

🌈 Créer une culture d’entreprise bienveillante

Pour inciter n’importe quel changement, il faut des leaders. Il est indispensable d’avoir des figures exemplaires dans votre entreprise pour motiver l’ensemble de vos employés. Ces personnalités-leaders vont impulser des activités, des interactions, des changements qui seront bénéfiques pour les autres collaborateurs.

Mais si vous souhaitez que vos employés grandissent et se développent, commencez par leur fournir un cadre de travail qui leur convienne. Il peut s’agir d’instaurer des horaires souples, un open space avec différents espaces, une politique de remote flexible par exemple.

Enfin, rythmez l’année avec des moments dédiés à l’apprentissage comme des hackathons, des séminaires d’entreprise, des MOOC, des formations ou des workshops. Mais aussi des activités culturelles et artistiques comme des cours de cuisine ou des sessions de méditation.. . .

Développer les soft skills revient à développer de manière générale les capacités à apprendre, à réfléchir et à interagir. Il n’existe pas de technique miraculeuse pour développer les soft skills. La solution réside plutôt dans une multitude d’initiatives répétées dans le temps, et mises en place dans tous les aspects du travail.

Pour encore plus d'informations et de conseils, téléchargez notre mini-book, "Comment développer les soft skills de vos collaborateurs ?"

Publié par
Sara Chatterjee
Partager

Articles suivants

[Tribune] Préparer la nouvelle génération au travail de demain : nous sommes tous responsables !

Adrien Ledoux, CEO de JobTeaser, sur l'importance de l'écosystème étudiant-université-entreprise pour préparer les jeunes au futur du travail.

Adrien Ledoux
21 février 2019
Lire
[Décryptage] Pourquoi l'avenir des RH sera plus humain

Si l’innovation était, à l'ère de la digitalisation, de l'automatisation et l'intelligence artificielle, l’opportunité de redéfinir les contours d’une fonction en questionnement ? Comment bâtir les compétences RH indispensables aux grands enjeux humains à venir ? Démonstration.

Laure Girardot
11 février 2019
Lire
Comment mener un entretien adapté à un millennial ?

L’entretien est une étape délicate où il faut à la fois évaluer et rassurer ces candidats, et leur donner envie de rejoindre l’entreprise. Alors, comment mener un entretien avec un millennial ? Faut-il adapter les étapes de l’entretien ? Ou développer un processus d’évaluation différent ? Si vous souhaitez tout savoir sur l’entretien de recrutement d’un millennial, vous êtes au bon endroit.

Sara Chatterjee
28 janvier 2019
Lire

Vous souhaitez recevoir nos conseils par email ?

Abonnez-vous pour recevoir notre newsletter tous les mois

Téléchargez notre livre blanc Empowering the New Gen !

Toutes les clés pour faire de l'entreprise un lieu d'impact et d'épanouissement pour la nouvelle génération

Télécharger le livre blanc