23 septembre 2019

Partie 3 : Associer expérience professionnelle et formation académique pour évoluer sur le marché du travail

Cet article est le troisième et dernier d'une série issue de la keynote d'Andreas Schleicher, Directeur de l'éducation et des compétences de l'OCDE, au Career Services Day 2019 de JobTeaser. Si vous êtes passés à côté, lisez d’abord les parties 1 et 2. 

Comment préparer les jeunes à utiliser des technologies qui n'ont pas encore été inventées, à exceller dans des emplois qui n'ont pas encore été créés et à s'attaquer à des problèmes sociaux encore inimaginables ?

La réponse se trouve dans une approche continue de l'apprentissage, du désapprentissage et du réapprentissage. 

Même si nous apprécions cette approche, nous savons qu'elle n'est pas facile à mettre en place. Nous avons donc demandé au grand spécialiste de l'éducation Andreas Schleicher des solutions concrètes pour rendre ce concept plus accessible. Ses solutions ? La formation par le travail et une meilleure orientation professionnelle qui prépareront les jeunes à faire face aux incertitudes du marché du travail.


Associer travail et apprentissage : les employeurs en complément des établissements d'enseignement

Selon Andreas Schleicher, nous pouvons nous attendre à l’avenir à ce que les employeurs viennent compléter les diplômes traditionnels, en offrant aux personnes un petit peu plus de contrôle sur ce qu'elles apprennent, la manière dont elles apprennent, où et quand elles apprennent. Compte tenu de ces changements, nous pourrions voir :

  • Des certifications basées sur les compétences et délivrés par les employeurs, notamment des badges, des micro-qualifications et des certifications LinkedIn.
  • Des employeurs collaborant plus étroitement avec les étudiants pour déterminer les ressources pédagogiques et les conditions d'apprentissage qui correspondent à leurs besoins.
  • Des compétences qui remplaceront petit à petit les qualifications dans le recrutement et des entreprises qui étendront leur utilisation des bilans de compétences.

En prenant en compte ces nouvelles opportunités, les établissements d'enseignement doivent faire le lien entre les étudiants et les employeurs, en proposant plus d'options d'apprentissage et de formation par le travail. En réalité, Andreas Schleicher pense que la formation par le travail devrait être intégrée dans tous les programmes éducatifs. « Dans le monde dans lequel nous vivons aujourd'hui, la formation par le travail ne devrait pas être réservée seulement à certains mais devrait être pour tout le monde », a-t-il déclaré. Le meilleur moyen de le faire, a-t-il souligné, est de rendre ce type de formation systématique, reconnue par des crédits et contrôlée.

Pour développer ces opportunités d'apprentissage, les employeurs devraient cependant avoir plus de possibilités de partager leurs points de vue. Ils doivent évaluer si le cursus est conforme aux normes de travail actuelles pour guider l'adaptation des contenus pédagogiques en fonction de leurs besoins et développer la formation sur le lieu de travail ainsi que les programmes de qualification.

La Norvège et la Suède sont deux pays qui ont trouvé le juste équilibre. En Norvège, les organismes de formation sont la propriété collective d'entreprises et aident les apprentis en supervisant les entreprises, en formant leurs responsables et en cherchant de nouvelles places en apprentissage.

En Suède, le modèle d'excellence en matière d'apprentissage, des groupes d'entreprises organisés en associations de formation professionnelle se partagent les apprentis, réduisant ainsi leur charge administrative et financière. Dans chaque association, une entreprise prend en charge les apprentis, aidée par des subventions du gouvernement, pendant les trois premières années d'opération.

Améliorer les métiers de l'orientation professionnelle

Les employeurs ne sont pas les seuls à devoir relever ce défi.
Sur le marché du travail en expansion et en rapide évolution d'aujourd'hui, trouver sa voie est encore plus dur. L'orientation professionnelle devient donc plus importante et exigeante que jamais. Selon Andreas Schleicher, « il n'a jamais été aussi important qu'aujourd'hui d'aider les jeunes à s'y retrouver dans ce monde de plus en plus complexe ».

À quoi ressemble donc un service d'orientation professionnelle efficace face à ces changements et nouvelles exigences ?

  •  Pour commencer, les professionnels des services carrières ont besoin de données à jour sur les compétences demandées, disponibles et manquantes, des dernières informations sur le marché du travail, des opportunités de carrière et de formation ainsi que d'un aperçu des aptitudes et objectifs de leurs étudiants pour s'assurer qu'ils font des choix bien informés, réalistes et épanouissants.
  • Pour ce faire, ils doivent être indépendants et bien équipés en termes de ressources. Andreas Schleicher souligne que nous investissons beaucoup d'argent dans l'enseignement et la formation classiques, laissant très peu de ressources pour rendre cet enseignement pertinent et pour guider les étudiants dans leur orientation professionnelle. Les professionnels des services carrières doivent également conserver leur indépendance vis-à-vis des établissements dans lesquels ils sont basés afin de pouvoir affecter les ressources aux domaines les plus importants, plutôt qu'aux derniers domaines à la mode.
  • Enfin, pour obtenir plus de ressources et d'indépendance, les services carrières ont besoin d'une évaluation d'impact appropriée afin de comprendre comment leurs choix impactent les étudiants et d'apprendre comment mieux déployer et employer les ressources qu'ils reçoivent.

Malgré tous ces changements et transformations, ce qui est évident dans le monde actuel est que contrairement à avant où nous apprenions comment effectuer un travail, l'apprentissage est désormais devenu le travail en lui-même. Et la formation devrait être l'affaire de tous, pas seulement des établissements d'enseignement mais aussi des employeurs, des gouvernements et des parents.

Comme l'a souligné Andreas Schleicher lors du Career Services Day 2019, les employeurs peuvent utiliser la formation par le travail pour aider les étudiants à développer leurs compétences techniques sur des outils modernes et leurs soft skills grâce à une expérience dans le monde réel. D'autre part, les professionnels de l'orientation doivent disposer de données pertinentes et à jour sur la demande et l'offre de compétences, des derniers développements sur le marché du travail ainsi que de qualifications cohérentes et faciles à interpréter pour les étudiants. 

En travaillant ensemble, ils peuvent renforcer la pertinence globale des formations, à l'université comme au travail.

Chez JobTeaser, nous avons constaté que les étudiants sont optimistes en ce qui concerne l'avenir. Les professionnels des services carrières et les employeurs doivent désormais offrir des opportunités d'apprentissage tout au long de la vie afin que les étudiants puissent rester optimistes tout au long de leur carrière.

Publié par
Bojana Jankova
Partager

Articles suivants

KPI RH & Marque employeur : à quoi ressemblera votre tableau de bord en 2020 ?

Depuis quelques années, le marché du travail est marqué par une forte concurrence exigeant des entreprises de réinventer leur stratégie de recrutement et de fidélisation. En effet, 76% des entreprises se heurtent à des difficultés pour recruter. Pour adresser ces enjeux, la fonction RH s’adapte et propose de nouveaux leviers d’attractivité. Afin de mesurer la pertinence de ces récentes stratégies adoptées, les tableaux de bord RH évoluent, eux aussi. Focus sur les indicateurs RH (KPI) à suivre en 2020.

Laure Girardot
November 4, 2019
Lire
Que recherchent les recruteurs dans un CV ? Témoignages de recruteurs

Nous avons invité des recruteurs de deux sociétés avec lesquelles nous travaillons à répondre aux questions les plus importantes sur les éléments d’un CV.

Camille Moreau
October 30, 2019
Lire
Comment recruter directement dans les écoles et universités avec JobTeaser

Nous vous présentons dans cet article les 3 étapes pour recruter directement dans les écoles et universités avec JobTeaser.

Sara Chatterjee
8 octobre 2019
Lire

Vous souhaitez recevoir nos conseils par email ?

Abonnez-vous pour recevoir notre newsletter tous les mois

Téléchargez notre livre blanc Empowering the New Gen !

Toutes les clés pour faire de l'entreprise un lieu d'impact et d'épanouissement pour la nouvelle génération

Télécharger le livre blanc