Vendredi 20 mars 2020

Télétravail : que faire quand le stress reprend le dessus?

Cela fait quelques jours que les travailleurs du monde entier cherchent à maintenir l’activité, par tous les moyens, et l’on ne pourrait leur reprocher. Le télétravail n’est plus devenu une option, mais une obligation.

Heureusement, les outils et la technologie sont là. Les outils de visioconférence fonctionnent, nos webcams font des merveilles. On parvient même à instaurer de nouveaux rituels pour se dire bonjour et prendre une bière virtuelle. Pourtant, quelques jours suffisent pour se rendre compte aussi qu’il existe des travers au télétravail intégral pour les organisations qui n’y seraient pas préparées. Voici en résumé les types de stress qui nous guettent si on ne prend pas assez garde à la nécessité d’adapter nos moyens de communication à cette nouvelle situation.

C’est bizarre, je suis confiné dans un appartement avec 4 personnes mais je me sens étrangement seul.

Non vous n’êtes pas ingrat envers votre famille. C’est juste que pour accomplir ses tâches au quotidien, nous avons tous besoin des autres, de leurs avis, de leurs conseils. Dans la situation actuelle, compliqué de grimper un étage ou d’aller voir votre collègue pour aller chercher la réponse à sa question. Cela peut sembler difficile pour ceux qui ont besoin de contacts humains, les vrais quoi. On peut aussi perdre en sentiment d’appartenance, se sentir complètement exclu de son équipe, faute de moment de qualité avec elle.

Comment y remédier ?  

Pour les managers : privilégiez les courts “wrap-up”,  ou rendez-vous récapitulatif, 1 à 2 fois par jour et organisez des synchronisations quotidiennes avec votre équipe pour que chacun ait une vision claire du partage des tâches. Soyez clairs autant sur les objectifs opérationnels que stratégiques.

Pour tout le monde : continuez de “voir” des gens ! Aménagez-vous 15 minutes par jour pour appeler un de vos collègues chéris et prendre un petit café virtuel en lui racontant votre dernière série Netflix (période de confinement oblige).

C’est bizarre on m’a toujours dit que le télétravail c’était GENIAL pour faire du “deep work” mais là j’ai l’impression que je délivre à la vitesse d’un paresseux au réveil de sa sieste.

On tire une partie des tâches de sa journée de ce que les autres attendent de nous. Facile quand on est tous en open space. Rien qu’à apercevoir la tête de son collègue, on se souvient qu’on lui “doit un truc”. Compliqué donc quand on n’a plus toutes ces interactions qui vous mettent en mouvement pour avancer.

Il peut être complexe également en ce moment de tout gérer : pour certains, les bambins, l’école à la maison et les réunions Zoom, pour d’autres le télétravail dans un espace restreint… 

Comment y remédier ?

C’est le moment de vous fixer des objectifs par journée. Pas plus de 2 à 3 objectifs structurants par jour. LinkedIn a publié une vidéo à ce sujet. Soyez malgré tout indulgent avec vous mêmes si tout n’est pas coché ! Les circonstances exceptionnelles génèrent bienveillance et compréhension chez tout le monde. 

C’est bizarre je pensais que j’avais une communication fluide mais là j’accumule les incompréhensions avec les uns et les autres !

Faire avancer des projets communs à distance n’est pas facile. Même si les outils sont là pour nous rendre la vie et le travail plus simple, ils ne nous donnent pas accès à ces petites choses qui impactent nos échanges et nous permettent de nous adapter : communication non-verbale, expressions des ressentis (les réunions sont beaucoup plus orientées opérationnelles), simple sourire et “ça va” en aparté d’une réunion.

Conséquences : des tensions et des incompréhensions, des sur-interprétations et une équipe qui a du mal à avancer d’un seul homme.

Comment y remédier ? 

Pour les managers :

>> Savoir commencer et achever les réunions par des tours de table : pour s’aligner sur les attentes et permettre à chacun d’évaluer si on y a répondu. 

>> Prendre plus de temps pour donner du feedbacks au cours des points opérationnels. Cet exercice doit être encore plus sacralisé qu’en temps normal. Chaque point “wrap-up” quotidien doit pouvoir donner lieu à des feedbacks manager-managé et inversement.

Pour tout le monde :

>> Si vous sentez une tension avec une personne ou une équipe s'installer, évitez justement de rester trop longtemps seul avec votre ressenti. Prévoyez un temps d’échange pour évoquer ce qui vous mine. Pour y parvenir de façon efficace, nous vous conseillons de visionner cette rapide vidéo de Simon Sinek afin de vous faire entendre

>> Posez régulièrement la question “ça va” et écoutez véritablement la réponse. Sachez aussi y répondre sincèrement lorsqu’on vous la pose.

C'est bizarre, j'ai une to-do à rallonge mais je crois que je m'ennuie

La monotonie nous guette beaucoup plus en télétravail ! Il y a moins d’interruptions et d’interactions. On se retrouve à cocher les cases de notre to-do list sur un rythme plus monocorde.

Comment mettre du piment dans ses journées en remote ? Veillez à bien varier les tâches dans votre planning, à avoir des conférences téléphoniques qui viennent rythmer les journées sans pour autant les saucissonner. 

 

C’est bizarre, je crois que je ne suis plus trop sûr de mes décisions ni de mes opinions.

La encore, nous avons besoin d’interactions pour décider. On se nourrit des opinions et avis des autres. On agit en fonction d’elles, que ce soit en s’y adaptant ou en prenant le contre-pied. Seul devant son ordinateur et le téléphone à la main, on a tendance à ne plus savoir ce que l’on veut vraiment et si l’on est en train de prendre les bonnes décisions. Même sur des sujets que l’on maîtrise, il peut être difficile de se forger ses convictions.

Solutions :

ECHANGEZ. Pas la peine de monter une conf call à 5 personnes. Parfois 1 seul coup de fil à la bonne personne peut vous aider à avoir cet échange ping-pong qui nourrira votre réflexion. N’hésitez pas à recenser les 2 ou 3 interlocuteurs qui sauront être vos “pairs” sur vos projets principaux.

Nous sommes tous dans le même bateau et ressentons les mêmes émotions : solitude, saturations d’infos, ou ennui. Avec la distance, pas le choix : pour dépasser ces émotions, il vous faut en parler en toute honnêteté. En tant que manager, c’est à vous d’instaurer un climat d’écoute et de bienveillance pour que chacun puisse s’exprimer. En tant que salarié au sein d’une équipe, n’hésitez pas à exprimer de manière transparente votre ressenti.

Publié par
Noémie Baudouin
Partager

Articles suivants

Marque employeur : pourquoi il ne faut jamais cesser de communiquer

La crise des subprimes en 2008, le coronavirus en 2020… Les secousses du marché du travail  entraînent parfois des stratégies de repli des entreprises en matière de recrutement. Or, la marque employeur ne fait pas partie des éléments à négliger en temps de crise. Nous vous expliquons pourquoi.

Noémie Baudouin
Jeudi 19 Mars 2020
Lire
Recruter entièrement à distance : oui, c’est possible.

Depuis le début de l’épidémie du Covid-19 (ou Coronavirus), nombreuses sont les entreprises qui nous ont contacté et posent des questions sur leurs processus de recrutement. Comment gérer les recrutements de grande ampleur ? Comment trouver efficacement à distance vos nouveaux talents ? Voici notre sélection de ressources et de conseils utiles !

Noémie Baudouin
Mercredi 18 Mars 2020
Lire
Talents pénuriques : comment se démarquer pour mieux les recruter ?

Vous le vivez sans doute : le recrutement de certains profils pénuriques ressemble plus à un marathon qu’une course rapide. La demande et l’offre étant très déséquilibrées pour ces talents, quelles stratégies s’avèrent réellement efficaces ?

Marion Theis
Lundi 09 mars
Lire

Vous souhaitez recevoir nos conseils par email ?

Abonnez-vous pour recevoir notre newsletter tous les mois

Téléchargez notre livre blanc Empowering the New Gen !

Toutes les clés pour faire de l'entreprise un lieu d'impact et d'épanouissement pour la nouvelle génération

Télécharger le livre blanc